Retour

LES PASSIONNÉS DE LA COURTEPOINTE

Catégories: Courtepointe

Vous souvenez-vous de ce qui a déclenché en vous cette passion pour la courtepointe ? La courtepointe, patchwork en Europe ou quilt en Amérique du Nord. Moi je m’en souviens encore. Mme Campbell, reconnue comme une grande dame dans ce domaine et l’auteur d’un livre de référence À ce sujet, a introduit en France la technique traditionnelle du patchwork américain. Début des années 80, je me suis rendue à  une exposition à  Paris ou Sophie Campbell était présente avec ses courtepointes que nous découvrions, les dessins, les couleurs, la diversité de chacune. Très rapidement l’engouement pour le patchwork s’est répandu en France. Des articles dans les journaux féminins, des patrons et des kits à vendre. Un nouvel art textile venait de prendre naissance mais bien peu de monde en connaissait la technique.

Je me suis lancée en commandant un kit complet pour une courtepointe de berceau. J’attendais avec hâte, ma commande arriva enfin ! Mais quelle surprise, il y avait bien trois morceaux de tissus, rose, blanc et bleu accompagnés d’une feuille cartonnée sur laquelle étaient dessinés quelques triangles et carrés et une page expliquant de dessiner à l’aide des gabarits, sur le tissu rose un certain nombre de triangles, sur le bleu. Bref au total il y avait pas moins de 1200 morceaux allant de 1 pouce carré à  environ 3 pouces pour les plus grands ! Cette préparation me prit quelques semaines avant de pouvoir enfin commencer à assembler mon premier bloc à la main naturellement. Au début j’étais pleine d’enthousiasme un bloc par jour pour deux heures de travail, au bout de quelques mois de pratique j’étais capable d’en faire un en une demi-heure mais seulement un par semaine !

Le problème empira quand ma fille passa de son berceau à un petit lit, il a fallu que j’agrandisse ma courtepointe encore et encore jusqu’à ce qu’elle devienne assez grande pour un lit une place. Loin de me décourager, environ 4 ans plus tard j’ai attaqué ma seconde courtepointe mais à la machine cette fois-ci puis ma troisième… Ce qui m’a définitivement conquise a été notre installation au Québec, je découvrais une mine de trésor avec des règles de coupe, des tapis, des livres, une foule de revues, du matériel, la bonne doublure en coton, en laine même en soie.

C’est à ce moment que je suis devenue une véritable passionnée non plus de patchwork mais de courtepointe ! Depuis, je m’intéresse à  divers sujets allant de l’origine de la courtepointe à son histoire à  travers les siècles, celle des blocs, le Baltimore. qui seront autant de sujets à venir.

Et vous, vous souvenez-vous de votre première courtepointe ?

C.D.

2 thoughts on “LES PASSIONNÉS DE LA COURTEPOINTE

  1. Je ne suis pas issue d’une famille de courtepointieres , j’ai découvert cet univers en 2005 alors que je me suis inscrite à un bloc du mois avec ma belle-soeur. À partir de cette première expérience, j’ai eu la piqûre . Cette courtepointe est encore aujourd’hui une de mes favorites.

  2. Ou je peut trouvé une courte pointe

Laisser un commentaire