Retour

Travailler en série

Catégories: Art textile

Je suis artiste textile et depuis quelques années j’ai la chance d’exposer mes oeuvres dans des centres de diffusion et des maisons de la culture. En ce moment j’ai une exposition intitulée « Recycler la manière et la matière » qui est présentée à la Maison de la culture de Eulalie-Durocher à St-Antoine-sur-Richelieu ainsi deux autres qui sont prévues au printemps et à l’automne 2017. Si vous désirez plus de détails consultez mon site web: www.sylvieviola.com. J’y présente des oeuvres textiles inspirées des paysages urbains ou naturels en utilisant plusieurs techniques et médiums.
En ce moment je suis en production pour une exposition sous le thème : « D’où je viens » et j’ai décidé d’en faire une série complète. L’idée de la série : »D’où je viens » est issue d’un travail que j’ai eu à faire pendant ma sabbatique de l’année dernière (retour aux études en Arts Visuels) . J’ai réalisé un projet dans mon cours de dessin où je dessinais au fil, à la machine à coudre. Disons que je n’avais pas vraiment le choix, mon dessin au crayon n’était disons…pas à la hauteur et ma prof de dessin, qui connaissait mon aisance à la machine à coudre, m’a donné carte blanche en me
disant: » Dessine avec ta machine à coudre » . Ce qui a été le début de l’idée de ce projet dont j’ai commencé la production depuis janvier dernier. À partir de photos de famille, j’ai alors créé un tableau de dessins cousus sur une toile de coton, représentant les membres de ma famille immédiate.

J’étais loin de me douter de la charge émotive que j’éprouverais tout au long de lacréation de ce tableau, et pour cause, plusieurs de mes proches sont décédés dans une période relativement courte et ce tableau illustrait très bien la hauteur de la perte. J’ai alors fouillé dans ce que l’on possède tous, LA boîte de photos noir et blanc casée dans le fond du garde-robe. Qui étaient-ils, que sont-ils devenus ces gens élégants photographiés lors d’événements familiaux tels les mariages, les anniversaires, les fêtes de Noël, les baptêmes? Quelques noms écrits à l’arrière des photos mais pas sur toutes. Elphégina, Viola, Margot, Lise, Maurice, Gérard, Fleurette, Jean-Paul, tous ces noms, tous ces visages immortalisés pour la postérité. La postérité finalement c’est nous et j’ai décidé de passer le flambeau de leur souvenir en créant une série leur étant dédiée.

Travailler en série, et plusieurs artistes vous le confirmeront, permet de pousser plus loin l’idée et je découvre toutes sortes de facettes de représentation du projet. Dessin sur fil, ajout de transferts de photos noir et blanc ou couleurs, formats divers sur cadre ou toile suspendue. Pour ce projet, j’utilise également des napperons brodés, des ouvrages au crochet, des tissus recyclés issus des fonds de tiroir de nos grands-mères. C’est fascinant le travail manuel que ces femmes pouvaient accomplir. Le papier fait partie des fibres et du textile. Je découpe des pages de livres anciens
pour les incorporer au tableau. Le papier est une matière que j’apprécie particulièrement et qui se coud bien. Le transfert photo se fait bien sur du papier Terraskin et celui-ci est indéchirable et se coud comme un charme. J’ai découvert ce papier lors d’un atelier et c’est un matériau qui pour moi a un grand potentiel. La création ne tolère pas les règles trop strictes et l’émotion que l’on souhaite faire passer est égale à celle que nous avons ressenti lors de sa création. L’art est un moyen de communication entre l’artiste et son public. Je suis totalement emballée par ce projet
qui sera exposé, je l’espère, quelque part en 2017-2018. Si vous avez des commentaires n’hésitez pas à m’en faire part.

Sylvie Lajoie

Site web: www.sylvieviola.com
Page Facebook (cliquez « j’aime » j’y suis très active!)
https://www.facebook.com/sylvielajoieartistetextile/